épisode 4 - Comment fabrique-t-on une chaussure pour enfant ?

Mis à jour : mars 11

Il était une fois des enfants très bien chaussés …


Elles sont nombreuses les bonnes fées à se pencher sur le berceau des chaussures enfant. Après fée « chef de produit », et les fées « stylistes », viennent les magiciens connus sous le nom de « patronniers ». Grâce à une baguette numérique, ils transforment des dessins en prototype. Cela veut dire qu’à partir des dessins des stylistes, le patronnier est capable de faire un patron, autrement dit un plan, pour permettre aux couturières de travailler. Comment la magie s’opère t-elle ? Pour commencer, il utilise une pièce de plastique, couleur vert crapaud, en forme de pied d’enfant. Sur cette forme, il applique des morceaux de ruban adhésif, jusqu’à recréer les épaisseurs de cuir, imaginées par les stylistes. Le patronnier décolle ensuite ce ruban adhésif, et l’étale sur sa table de travail digitale. A l’aide d’une souris, il enregistre point par point les dimensions du morceau de ruban adhésif, sur son ordinateur. C’est ainsi qu’une chaussure virtuelle est créée. Au temps jadis, tout se faisait à la main.




Préserver les pieds de bébé. Le but des patronniers est que les petites princesses, ne fassent pas comme Cendrillon, à savoir perdre en courant une pantoufle mal ajustée. Les chaussures doivent parfaitement s’adapter aux petons de bébé. « jusqu’à 14 ans, les pieds ne sont pas complètement ossifiés, il y a des cartilages, il faut faire attention à ne pas les déformer ». Pour cela, des cotes très importantes ont été établies, pour s’adapter à la largeur des petits pieds. Pour la même raison, le profil arrière du bottillon doit respecter une cambrure précise. La chaussure doit également monter assez haut pour bien maintenir le pied, mais pas trop, pour ne pas blesser l’enfant lorsqu’il commence à gambader. Un bon renfort arrière et une partie dure, à l’avant de la chaussure, permettent aussi d’accompagner au mieux les enfants dans l’apprentissage de la marche.




L’épreuve du test « bébé ». Grâce aux plans conçus par les patronniers, des « cartolines » sont réalisées. Ce sont des petits morceaux de carton, qui reproduisent toutes les parties de la future chaussure. Sur la base de ces cartolines, des prototypes sont réalisés. Ils servent notamment à vérifier, avant la fabrication en série, si les règles de confort et de sécurité ont bien été respectées. Ainsi, quand une nouvelle forme est créée, le patronnier visite des écoles et des crèches, où il rencontre les parents et leurs enfants : « on essaye tous les produits avant de les mettre sur le marché ». Les chaussures enfant sont toujours testées par bébé, avant d’être approuvées.



Vous cherchez le spécialiste chaussures bébé et enfant dégriffées à Grenoble ? Des prix bas et des conseils toute l’année... DKS : c'est bien fait pour tes pieds !

Pour être informé en premier de nos arrivages dégriffés,

abonnez-vous à notre newsletter en cliquant sur l'enveloppe.

DKS Dégriff Kids Shoes - 15 rue Voltaire - GRENOBLE
spécialiste chaussures bébé et enfant de grandes marques dégriffées

Photographies, création et web design  www.fabricegrondeau.com